Twitter : Fonctionnement de l’algorithme de recadrage des images

0
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Lorsque vous publiez une image sur Twitter, le contenu de celle-ci est instantanément analysé : présence de visages, texte, etc. Si le format recommandé – et communément adopté par les twittos – est un ratio horizontal de 2:1, en réalité, l’aperçu sera légèrement modifié pour être affiché en 16:9 dans votre fil d’actualités (L/H = 1,78 environ). En outre, dès lors qu’il y a plus d’une image dans votre Tweet, cela se complique un tout petit peu, et le format 7:8 fait son apparition. Puisqu’une image vaut mieux que mille mots… nous avons repris toutes les situations possibles sur le visuel ci-dessus. Notons au passage que votre image n’est pas redimensionnée (uniquement l’aperçu, la miniature), et qu’elle peut donc être « développée » au plein format, en cliquant dessus !

Par ailleurs, si votre (vos) image(s) ne respectent pas ces formats de 16:9 (ou 7:8), un algorithme décide de la meilleure façon de recadrer l’aperçu. De fait, avant de poursuivre, si vous avez un visuel avec beaucoup de texte (flyer) ou plusieurs visages séparés les uns des autres, privilégiez ce format 16:9 (minimum 1200*675 pixels).

People tend to pay more attention to faces, text, animals, but also other objects and regions of high contrast.

Twitter Engineering

Un algorithme pour augmenter l’attractivité de vos tweets

Qui dit algorithme dit Intelligence Artificielle, machine learning, réseau de neurones… je vous passe les détails techniques, pour vous délivrer en synthèse ce que cet algorithme va prioriser sur votre image :

  1. Les zones de texte,
  2. Les visages (en l’absence de texte),
  3. Les zones ‘saillantes’ et contrastées (en l’absence de texte et de visages).

Si le texte et les visages nous paraissent simples à identifier sur nos visuels (allez voir les 3 tweets-test en cliquant sur celui ci-dessus), il est nécessaire de se pencher sur la définition d’une zone saillante. Pour ce faire, Twitter a utilisé la technologie d’eye tracking pour entraîner son algorithme – notamment sur les animaux de compagnie qui s’avèrent parfois être de véritables « boules de poils, sans queue ni tête »… Mais l’idée, vous l’aurez compris, n’est pas d’analyser chaque pixel, chaque élément, ni même chaque image individuellement (ce qui ralentirait considérablement l’envoi du Tweet, dont l’essence même est d’être instantané), mais bien d’analyser les zones, en essayant de prédire ce que nous-autres humains pourrions vouloir regarder…

Très intéressant, est-ce qu’il y a un boost de la visibilité si nous utilisons ces images ? Ou l’augmentation se fait indirectement ? @ChanPerco

Par extension, si cet algorithme de recadrage n’est pas directement lié à celui des recommandations, il augmente néanmoins l’engagement, en proposant un visuel qualitatif et attrayant : le twittos ralentira son scroll au moment de survoler votre tweet, découvrira le texte qui est lié à l’image et sera plus à même d’interagir avec vous. C’est en tous les cas le parti pris par les ingénieurs de chez Magic Pony, startup londonienne spécialisée dans le traitement des images par intelligence artificielle, rachetée par Twitter en 2016.

NOTA : Durant notre test, nous avons pu constater que l’algorithme détecte aussi bien les visages à l’endroit qu’à l’envers (pourquoi pas, merci Olivier !) et que l’affichage « intelligent », appelons-le comme ça, n’est effectif que sur les versions officielles des outils Twitter (site web, applications android, ios). De fait, sur Tweetdeck, Discord, Flamingo, les sites web et blogs… l’aperçu est centré de façon horizontale et verticale. Merci Alpert de nous l’avoir signalé.

Comment tirer parti de cet algorithme ?

Maintenant que vous savez comment fonctionne cet algorithme, il ne tient qu’à vous d’exprimer toute votre créativité pour créer des visuels insolites, comme Twitter les aime. A titre d’exemple, la tendance *open for a surprise* m’a inspiré le montage ci-dessous au moment d’écrire cet article :) Vous noterez qu’en présence de plusieurs zones de texte, il est possible de « prioriser » l’une d’entre elles en jouant sur les polices de caractères.

De quoi offrir du contenu exclusif à vos abonnés les plus engagés – ceux qui lisent (vraiment) vos tweets et cliquent sur vos visuels, par exemple. Ou encore, l’opportunité de prendre des photos en un format unique (carré ?) pour vos différents réseaux sociaux, en ajoutant simplement une légende à l’endroit où vous souhaitez que Twitter se concentre… Si vous avez des idées ou exemples de réalisations plutôt réussies sur la forme, nous sommes preneurs, n’hésitez pas à nous les faire suivre sur Twitter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Message du commentaire manquant
Auteur du commentaire manquant