Parti Pirate français : Sortie du site officiel

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Romain Internet 1
Parti Pirate français : Sortie du site officiel

Si le Parti Pirate France n’aura pas de candidat aux présidentielles 2012, il souhaite néanmoins préparer les législatives qui arrivent (entre le 10 et 17 juin 2012) et pour cela officialise son site de campagne.  Ils espèrent ainsi bénéficier de l’effervescence que trouve ce nouveau parti dans les différents pays européens pour faire sa place en France. Il invite ainsi toutes les personnes intéressées à regarder son programme et voter pour lui :

En France métropolitaine comme outre-mer, le Parti Pirate compte bien fédérer sous sa bannière les citoyens qui partagent la culture et la connaissance, refusent les lois sécuritaires et les atteintes à la vie privée, et ne se reconnaissent plus dans la classe politique actuelle. Le Parti Pirate invite tous ceux et celles qui souhaitent embarquer sur le vaisseau Pirate, à le contacter d’ici le 15 avril

Pour le moment, le Parti Pirate France ne bénéficie pas de l’entrain comme c’est le cas chez nos amis limitrophes. Pour comparaison, le parti compte à peine 200 membres contre plus de 21 000 membres en Allemagne. Chose intéressante même si le parti politique est résolument tourné vers le monde du numérique, il n’en reste pas moins que son programme traite d’autres sujets comme la préservation du droit à l’IVG, la suppression du lien hiérarchique entre les magistrats du parquet et le gouvernement, la promotion des énergies alternatives au nucléaire, ou la comptabilisation du vote blanc…

D’ailleurs, il est intéressant de voir que le programme du parti n’est pas vindicatif comme son nom le laisse présager. Il propose des lois en respect avec le droits d’auteur, les propriétés intellectuelles et tous les autres sujets sensibles de notre vie digitale.

Via

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Parti Pirate français : Sortie du site officiel"

  1. Panneau solaire 03/04/2012 à 11:01 · Répondre

    Le soucis est que pour le moment, les français n’ont pas tous une certaine évolution sur le domaine informatique comme pourraient avoir d’autres pays.

    Pour le moment quand on parle de pirate du web, c’est encore bien trop péjoratif dans la mentalité