Instagram : Une censure en faveur des personnes minces

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Anne Réseau social 1
Instagram : Une censure en faveur des personnes minces

Depuis quelques temps, Instagram part à la chasse aux emojis et hashtags considérés comme intolérables sur le réseau social car violant les conditions d’utilisation. C’est ainsi que l’emoji aubergine a disparu de nos timelines puisqu’Instagram a tout simplement décidé de le supprimer.

Seulement quand Instagram s’attaque aux hashtags sans même véritablement réfléchir aux conséquences, cela peut provoquer un buzz. Instagram a en effet censuré le hashtag #curvy parfois associé à des contenus à caractère érotique. Le réseau social précise d’ailleurs :

Le mot était utilisé pour partager du contenu qui violait les règles d’utilisation sur la nudité

Ce qu’Instagram n’avait sans doute pas relevé (on l’espère du moins), c’est la seconde utilisation du hashtag. #Curvy est en effet utilisé fréquemment par les utilisateurs qui postent des photos et assument leurs formes. La censure a bien évidemment été très mal accueillie par les internautes qui utilisaient ce hashtag et qui ne comprennent pas pourquoi les hashtag #thin et #skinny (respectivement mince et maigre en français) sont toujours autorisés.

La bourde d’Instagram est aujourd’hui à l’origine d’un mouvement puisque de nouveaux hashtags baptisés #curvee et #bringcurvyback ont vu le jour et accompagnent de nombreuses photos de protestation comme illustré ci-dessous.

Reposting this photo because it seems like a great time to remind everyone, including @instagram that all bodies are good bodies in light of the site blocking the curvy hashtag. While I hear, understand, and appreciate instagram’s attempt at keeping the site clean, I’d like to challenge insta to come up with other strategies for removing inappropriate content than blocking an entire hashtag that is used to promote body positivity. By blocking #curvy yet allowing other hashtags like #skinny and #thin which are also heavily contaminated by inappropriate content (inappropriate in that it seems the nude photos of women that pop up are not posted by the women that took them, but rather by 3rd parties, and likely without consent), you are sending a message to your users about what types of bodies are acceptable and which are not. I urge instagram as an organization with a large amount of social power (read: responsibility), to challenge your team to develop ways of keeping the site safe in a way that promotes and supports equality and allows all users to feel represented and seen in this online community.

Une photo publiée par Miss Tiffany (@edottiffany) le

Pour le moment, il semblerait que le réseau social de partage de photos n’ait pas réagi, mais une prise de parole (et rectification) serait la bienvenue ! Espérons qu’avant de procéder à de nouvelles censures, Instagram prendra à l’avenir soin de bien vérifier l’utilisation qu’ont ses membres de l’emoji ou du hashtag en question.

Via

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Instagram : Une censure en faveur des personnes minces"

    Rétroliens de cet article

    1. Instagram : Une censure en faveur des personnes...