Google : Rosalind Franklin et l’ADN en doodle

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Baptiste Moteur de recherche 3
Google : Rosalind Franklin et l’ADN en doodle

La firme de Mountain View rendait la semaine dernière hommage au célèbre peintre baroque Rembrandt au travers d’un logo personnalisé en page d’accueil de son moteur de recherche. C’est désormais au tour de Rosalind Elsie Franklin d’être mise en avant sur la page d’accueil de Google au travers d’un doodle à l’occasion de son 93ème anniversaire de naissance.

Rosalind Elsie Franklin, plus communément appelée Rosalind Franklin, est une célèbre biologiste moléculaire juive d’origine britannique renommée pour ses travaux sur la structure de la molécule d’ADN.

Suite à l’obtention de son doctorat en physique chimie à Cambridge en 1945, Rosalind vient travailler en France entre 1947 et 1950. C’est dans le Laboratoire central des services chimiques de l’État qu’elle découvrira les techniques de diffraction des rayons X qu’elle appliquera dès son retour au Royaume-Uni en 1951 à son poste au King’s College dans le cadre d’étude de matériaux biologiques. Ces recherches l’amèneront à réaliser plusieurs radiographies de l’ADN aux rayons X qui seront montrées sans qu’elle n’en soit informée par Maurice Wilkins à James Watson, respectivement physicien britannique ainsi que généticien et biochimiste américain. Comme vous vous en doutez, ces photographies seront par la suite déterminantes dans la découverte de la fameuse structure à double hélice de l’acide désoxyribonucléique en 1953.

Quelques années plus tard, plus exactement en 1962, Wilkins, Watson et Crick – biologiste britannique – obtiennent le Prix Nobel de physiologie ou médecine. Décédée d’un cancer de l’ovaire en 1958, Rosalind Elsie Franklin ne pourra se voir attribuer ce prix qui ne peut l’être à titre posthume, bien que sa participation à cette importante découverte soit bel et bien mondialement reconnue.

Laisser un commentaire