Hé : L’application qui simule le harcèlement de rue

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Anne Mobile 0
Hé : L’application qui simule le harcèlement de rue

Quelle fille n’a jamais essuyé des remarques désagréables en se promenant dans la rue ? Récemment le gouvernement a soulevé à nouveau ce point en indiquant que 100% des femmes auraient déjà été victimes de harcèlement dans les transports en commun.

Les faits sont là, mais malheureusement trop peu de personnes réagissent. Face à l’indifférence générale, l’association « Stop au harcèlement de rue » a décidé de faire usage du numérique pour mettre en lumière ce fléau et faire prendre conscience aux victimes et à leurs proches que rester indifférent n’arrange en rien la situation.

Image de prévisualisation YouTube

Pour cela, l’association propose l’application française « hé »qui fonctionne sur le modèle de la fameuse application « yo » ayant fait grand bruit sur la toile il y a quelques mois. Le principe de l’application est sensiblement le même, puisque vous pouvez envoyer des « hé » à vos amis là où il s’agissait précédemment de yo. Jusque là rien de novateur ! Cependant, un invité surprise nommé « Martin88 » s’ajoutera soudainement à votre liste d’amis et viendra vous importuner à coup de « hé » incessants ou encore d’insultes du type « t’es bonne », « salope, tu crois que tu peux te casser comme ça ? ». De quoi agacer les utilisateurs (hommes et femmes) qui pourront alors bloquer l’intrus pour stopper ces messages. L’association vous proposera alors un message de sensibilisation au harcèlement de rue ainsi qu’un lien pour en savoir plus.

Pour l’heure, la campagne de publicité pour l’application révèle la chute et ne laisse pas vraiment place au suspense. On peut toutefois imaginer que d’autres amis fictifs pourront s’inviter dans votre liste de contacts pour vous importuner. On peut estimer que faire parler de l’application sur la toile sera déjà une petite victoire pour faire prendre conscience de l’importance d’agir contre le harcèlement de rue.

Via & Via

Laisser un commentaire