Dixit : Service de traduction en ligne

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Baptiste Internet 0
Dixit : Service de traduction en ligne

Rendez-vous avec Charlotte Brinch (Chargé de communication) pour découvrir et parler du projet Dixit.com au travers d’une interview. Voici l’échange retranscrit que nous avons eu :

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Nous sommes 5 associés chacun spécialisé dans son domaine d’expertise : développeurs informatique, commerce, marketing, communication. Le projet Dixit.com est née en 2012 et la société à été créé en janvier 2013.

Pouvez-vous présenter Dixit.com à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?

Dixit.com est une plateforme de traduction en ligne capable de traduire vos textes vers plus de 38 langues. Tous nos traducteurs sont professionnels, expérimentés et natifs de la langue vers laquelle ils traduisent.

Cela fonctionne sur le principe de « self service ». Notre plateforme est révolutionnaire de part l’automatisation des tâches coté client et coté traducteur. Ce qui nous permet d’avoir de faibles coûts de fonctionnement et donc un prix le plus bas du marché de la traduction, réalisée par des professionnels.

D’où vient le nom ?

Dixit signifie en Latin « il a dit », donc approprié dans notre activité. De plus, nous sommes propriétaire du nom de domaine Dixit.com

Comment cela fonctionne ?

Le fonctionnement est simple. Il vous suffit de vous connecter à notre plateforme, déposer votre projet de traduction et créditer votre compte. Ensuite nos traducteurs correspondant à votre commande : groupe de langues choisi et domaine d’expertise approprié seront notifiés de l’arrivé d’un projet de traduction. Un fois votre projet traduit vous êtes notifié et vous pouvez le récupérer sur la plateforme.

Nous avons plus de 1000 traducteurs inscrits sur notre plateforme, tous vérifiés, classés par domaine d’expertise et prêt à traduire vos projets ! Vous pouvez également intégrer Dixit à votre système grâce à notre API en libre service, utiliser notre module spécial PrestaShop gratuit et également la fonctionnalité import/export de fichier CSV gratuit.

Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

Cette idée est née de l’un de nos associés, e-commerçant et confronté à la problématique de la traduction : trouver des traducteurs compétents, vérifier la qualité, négocier les tarifs élevés, etc.

Il s’est entouré de 4 autres associés pour créer la plateforme Dixit.com. Aujourd’hui, grâce à Dixit son site brazilianbikinishop.com est traduit en 33 langues et son CA à l’export représente plus de 80% du CA total.

D’après vous, quelle est  votre plus grande force par rapport à vos concurrents ?

Notre plus grande force par rapport à nos concurrents est notre business modèle :

  • Simple : un tarif unique de 0,06€/mot, toutes langues confondues
  • Équitable : Nous facturons 0,06€/mot et nous rémunérons nos traducteurs professionnels 0,05€/mot, là où certains de nos concurrents facturent à des prix similaires aux nôtres, mais payent les traducteurs non professionnels seulement 0,03€/mot.
  • Faible marge : 0,01€/mot

Nos traducteurs ont autant d’importance que nos clients.

Comment vous rémunérez-vous ?

Aujourd’hui, on ne se verse pas de salaire. Nous réinvestissons tout dans la recherche et le développement de nouvelles fonctionnalités de notre plateforme ainsi que dans le marketing.

Le service est lancé depuis quelques temps, quels sont les retours que vous avez eu depuis ?

La société est créé depuis janvier 2013. La plateforme est ouverte aux internautes depuis septembre 2013, date à laquelle nous avons participé au salon du E-commerce à Paris. Nous avons eu beaucoup de monde sur notre stand et ainsi nous avons pu nous faire connaître et avoir de nombreux clients. Tous nos clients sont satisfaits, fidèles et déposent régulièrement de nouveaux projets de traduction. Nos traducteurs sont également fidèles et ravis de travailler sur notre plateforme.

Nous sommes d’ailleurs depuis peu certifiés société de traduction « CERTIFIED PRO NETWORK » sur ProZ.com, un réseau de traducteurs professionnels reconnu mondialement.

Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions ?

Il y a actuellement 5 personnes qui travaillent dans Dixit :

  • 2 développeurs informatique
  • 2 responsables commercial et marketing
  • 1 responsable en charge des traducteurs
Quels sont vos projets à court terme ? Long terme ?

Nos projets à court terme : développer nos partenariats en France et renforcer notre notoriété

Nos projets à moyen/long terme : se faire connaître à l’étranger et devenir un des acteurs principaux sur le marché de la traduction.

Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre ?

Se faire connaître en France et à l’étranger.

Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il ?

Aller au bout de ses idées et persévérer !

Quelle est votre actu du moment (c’est le moment de se faire de la pub ou de nous dire ce que vous cherchez) ?

Nous avons sorti :

  • un module de traduction gratuit pour les utilisateurs de PrestaShop
  • de nouvelles fonctionnalités sur notre API
  • une fonctionnalité d’import/export CSV en libre service
  • un service de traduction Express : Commande de traductions sans inscription.
Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Nous proposons à tous les lecteurs de WebLife 10% de crédits supplémentaires dès leur première commande sur simple demande par mail à contact@dixit.com.

Alors n’hésitez pas à tester Dixit.com !

Pour clore cette interview, nous souhaitons une bonne continuation à Charlotte Brinch dans son projet Dixit.com, en espérant que celui-ci rencontre le succès escompté. De votre côté, n’hésitez pas à faire part de vos remarques sur le service pour l’aider dans sa démarche (fonctionnalité, design, avis, etc.).

Laisser un commentaire

Aucun commentaire le "Dixit : Service de traduction en ligne"

  1. Hugues Mantoux 23/08/2014 à 09:11 · Répondre

    Vous voulez acheter une berline au prix d’une Twingo ? Un appartement de 100 m² en centre ville pour le prix de 50m² en banlieue ? Vous savez que ce n’est pas possible.

    En traduction, c’est exactement la même chose.
    Ne serait-ce que parce que même en Inde, en Russie, en Chine ou à Madagascar il est quasiment impossible de trouver des traducteurs professionnels à 0,05 €/mot. Ou alors il faut s’entendre sur le sens du mot « professionnel ». Car étant donné qu’il n’y a aucune barrière à l’entrée pour cette profession, n’importe qui peut se dire « traducteur professionnel ».

    Il me semble un peu dérisoire de rechercher le prix le plus bas dans un domaine tel que la traduction : d’une part parce que le budget traduction des entreprises est infinitésimal, et d’autre part parce que les prix ont toujours été très bas dans ce métier qui n’en était pas un jusqu’à il y a une vingtaine d’années environ : Cela fait peu de temps que l’on a pris conscience du fait que c’était un métier. Car cela fait également peu de temps que l’on a pris conscience de ses enjeux économiques – on paye cher les mauvaises traductions.
    Il faut donc peut-être se poser la question de la pertinence du modèle « low-cost », après la débâcle du groupe Dia dans la grande distribution et d’autres cas analogues, y compris dans le monde de la traduction. Car si le critère unique du client est le prix, il y a Google translate, par exemple.

    C’est le talon d’Achille des projets qui réunissent plein de compétences, à l’exception de celles qui concernent le cœur du métier.

Rétroliens de cet article

  1. Dixit : Service de traduction en ligne | Veille...