Snapchat : Raisons du refus de l’offre de rachat par Facebook

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Anne Entreprise 4
Snapchat : Raisons du refus de l’offre de rachat par Facebook

Début novembre 2013, les co-fondateurs de Snapchat (application mobile de partage de photos et vidéos) refusaient l’offre de rachat de l’entreprise par le géant Facebook pour 3 milliards de dollars.

Evan Spiegel, l’un des co-fondateurs de Snapchat, s’exprime dans le journal Forbes et affirme sa fierté puisqu’il estime qu' »il y a peu de personnes dans le monde capables de créer un business similaire à Snapchat ». Il affirme également que la négociation pour des gains à court terme ne l’intéressait pas.

Une petite guerre entre les PDG pourrait également être à l’origine de ce refus. En effet, Marck Zuckerberg, le fondateur de Facebook, aurait rencontré Evan Spiegel fin 2012 et lui aurait annoncé qu’il avait pour projet de créer une application similaire à Snapchat. Cette application n’était autre que « Poke », une application de partage de photos éphémères. La menace de Zuckerberg n’a pas fonctionné puisque l’application n’a pas été adoptée par les mobinautes.

Reste à voir si l’histoire lui donne financièrement raison d’avoir refusé l’offre d’acquisition du géant des réseaux sociaux. Rendez-vous dans quelques mois/années.

Via

Laisser un commentaire

4 commentaires le "Snapchat : Raisons du refus de l’offre de rachat par Facebook"

  1. Romain 07/01/2014 à 10:23 · Répondre

    Il faut sacrément croire en son avenir pour refuser 3 milliards… L’avenir nous dira s’il a eu raison !

  2. Baptiste 07/01/2014 à 10:50 · Répondre

    On en pense tous la même chose visiblement. Wait & see ;)

  3. Brandon 10/01/2014 à 17:00 · Répondre

    On va encore en entendre parler longtemps de cette histoire..
    En espérant quand même comme dit Romain qu’Evan Spiegel ne se trompe pas ;)

Rétroliens de cet article

  1. Facebook rachète Branch Media : Une nouvelle fonctionnalité ? - WebLife
  2. Facebook développe Slingshot pour concurrencer Snapchat - WebLife