Kim Dotcom : Interview vidéo du fondateur de Megaupload

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 1 vote(s))
Baptiste Internet 2
Kim Dotcom : Interview vidéo du fondateur de Megaupload

Internet tout entier était secoué lors de l’arrestation musclée de Kim Schmitz, mieux connu sous le pseudonyme de Kim Dotcom, au courant du mois de janvier 2012. De vives réactions de nombreux internautes accompagnées d’attaques incessantes de différentes plateformes faisaient suite à la fermeture parallèle de la galaxie Mega (Megaupload, Megavideo, etc.).

Après plus d’un mois de prison, Kim Dotcom était libéré sous caution le 22 février 2012. Enfin libre, le célèbre CEO donnait il y a quelques jours une interview exclusive de près de 25 minutes au site 3 News dont voici la vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

Kim Dotcom y dévoile les raisons l’ayant poussé à lancé Megaupload, à savoir l’impossibilité d’envoyer des fichiers trop volumineux à ses amis par mail.

Kim Schmitz continue à clamer son innocence, s’appuyant sur la loi de protection des données utilisateurs et les conditions générales d’utilisation de Megaupload pour renforcer le sentiment de bonne foi qui l’anime quand à l’utilisation première du site (le partage simple et gratuit de fichiers privés) par rapport à l’utilisation détournée qui en a été faite par les internautes, ie. pour pirater de nombreux fichiers soumis à des droits d’auteurs.

On y apprend de plus que pas moins de 180 partenaires, tels que les studios de cinéma et des sociétés comme Microsoft, disposaient d’un accès permettant la suppression de n’importe quel contenu. Au total, plus de 15 millions de liens (et donc de fichiers) auraient été supprimés.

So what you need to understand here is that we provided the content owners with an opportunity to remove links that were infringing on their rights. So, not only did they have an online form where they could take down infringing links, they had direct delete access to our servers so they could access our system and remove any link that they would find anywhere on the internet without us being involved. They had full access and we’re talking about 180 partners, including every major movie studio, including Microsoft and all big content producers and they have used that system heavily and you need to understand that that system was not even something that was even required by the law. We provided that voluntarily and they have removed over 15 million links.

Selon Kim, Megaupload fait face aux mêmes problèmes que d’autres acteurs présents sur internet et offrant des fonctionnalités de stockage dans les nuages (cloud storage).

Rapidshare, Fileserve, Filesonic. Microsoft has their own service called Skydrive. Google is launching a new service called Drive. Everyone is in this cloud arena, in the same business, has the same problems that we had battling piracy.

A la base du piratage, est sans surprise critiqué le mode de fonctionnement désuet d’Hollywood qui diffuse un film aux Etats-Unis, et fait patienter pendant plusieurs mois de nombreux pays tels que la France ou l’Allemagne avant de fournir ledit contenu vidéo.

Décision de justice à venir quant à cette situation des plus délicates.

Via

Laisser un commentaire

2 commentaires le "Kim Dotcom : Interview vidéo du fondateur de Megaupload"

  1. zo 08/03/2012 à 03:59 · Répondre

    Ben bon courage. Quand on est la cible faudra prouver plus que des paroles si tu avais été plus malin les serveurs made in USA avec les lois USA… fallait pas y aller au lieu d’avoir un train de vie pseudo élitiste de bas étage. Tu aurais investi intelligemment, ensuite donné à tous tes utilisateurs Premium un délais pour faire le ménage ou même récupérer les fichiers ; ensuite tout effacer pour partir sur des offres ou une base moins polluée par les comptes gratis tu serais aujourd’hui le n°1 du cloud !

    Quand on veut marcher sur le chemin de certains privilégiés faut comprendre une chose : tu n’es pas de leur milieu. Soit tu payes, soit tu fais ce qu’on te dit mais dans aucun cas tu fais ton gandin croyant être intouchable.

    Tu n’es pas à plaindre, par contre ceux qui ont payé pour un service de stockage honnête en cloud pour des fichiers privés non distribuables oui ! Eux ils ont perdu gros.

    La justice américaine te coiffera pour cela de toute façon pour mensonges envers des clients.

Rétroliens de cet article

  1. Kim Dotcom : Les USA demandent son extradition - WebLife