Google : La réserve de biosphère du papillon Monarque en doodle

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Baptiste Moteur de recherche 1
Google : La réserve de biosphère du papillon Monarque en doodle

Après presque 10 jours, Google dévoile le logo personnalisé suivant les créations pour la nouvelle année 2016. Le doodle affichée aujourd’hui sur la page d’accueil du célèbre moteur de recherche de la firme de Mountain View revient sur la découverte de la réserve de biosphère du papillon Monarque à l’occasion du 41ème anniversaire de cet évènement.

Rendez-vous en Mexique, et plus exactement dans l’Etat du Michoacán et l’État de México, où se situe cette extraordinaire réserve qui s’étend sur pas moins de 56 259 hectares. Il s’agit en réalité d’une zone d’hivernage dans laquelle huit colonies de papillons Monarque, insecte migrateur, reviennent chaque année. Au total, il existe quatorze colonies d’hivernage du papillon Monarque, qui représentent des millions et jusqu’à un milliard d’individus.

C’est dans cette zone montagneuse de la réserve que les papillons Monarque profitent du Sapin sacré du Mexique (Abies religiosa), également appelé pin oyamel, un conifère de grande taille de la famille des Pinacées.

Réserve de biosphère du papillon monarque

Plus exactement, les papillons Monarque se déplacent chaque automne des vastes espaces nord-américains vers cette réserve de biosphère. Au printemps, ces insectes repartent vers l’est du Canada pour une migration de 8 mois, avant de revenir au Mexique. Pas moins de quatre générations se succéderont durant cette période. A noter que l’Homme n’a encore aucune idée de comment les papillons Monarque parviennent à se localiser lors de leurs déplacements vers et depuis ce site d’hivernage.

La réserve de biosphère du papillon Monarque est classée au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 2008.

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Google : La réserve de biosphère du papillon Monarque en doodle"

    Rétroliens de cet article

    1. Google : Charles Perrault et ses contes de fées en doodles - WebLife