Google : Grace Hopper & le COBOL en doodle

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Baptiste Moteur de recherche 0
Google : Grace Hopper & le COBOL en doodle

Il y a quasiment un an jour pour jour, Google rendait hommage à Ada Lovelace et au premier algorithme, au travers d’un logo personnalisé en page d’accueil de son moteur de recherche. Nous restons aujourd’hui dans l’informatique avec le doodle dynamique présenté par la firme de Mountain View et mettant à l’honneur Grace Hopper à l’occasion de son 107ème anniversaire de naissance.

Initialement connue sous son nom de jeune fille Grace Brewster Murray, elle obtient son nom de famille des suites de son mariage avec Vincent Hopper en 1930. Union qui prendra fin en 1945 avec un divorce. Après avoir enseigné les mathématiques au Vassar College, Grace Hopper décroche, en 1934 à l’université Yale, un doctorat de mathématiques avant de s’engager en 1943 dans la marine américaine avec pour objectif de travailler sur le premier ordinateur numérique des États-Unis : le Harvard Mark I. Elle devient de fait la première personne à le programmer. Et bien que quittant le service actif à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, celle-ci continue à se pencher sur les générations futures de la machine, les Harvard Mark II et Harvard Mark III.

Premier bug de l’histoire

C’est le Harvard Mark II qui sera d’ailleurs à l’origine du bug informatique qui nous est aujourd’hui bien familier. En effet, suite à la découverte d’une mite coincée dans un relais, une note faisant mention de l’insecte fut ajoutée au journal de bord.

First actual case of bug being found.

Le mot bug était alors adopté par les opérateurs, au même titre que le debuggage de la machine dont il était question.

Premier compilateur – A-0 System

En 1949, Grace Hopper est embauchée par la société Eckert-Mauchly Computer Corporation afin de travailler sur premier ordinateur commercial réalisé aux États-Unis : le UNIVAC I (UNIVersal Automatic Computer I). Après le rachat de l’entreprise par Remington Rand, elle crée en 1951 le premier compilateur pour le UNIVAC I, connu sous le nom de A-0 System.

Premiers langages de programmation évolués

Grace Hopper travaille chez IBM à compter de l’année 1957, où elle défend la vision selon laquelle un programme devrait plutôt être écrit dans un langage proche de l’anglais. A cette époque, les langages étaient en effet plus près du langage machine tel que l’illustre très bien l’assembleur. C’est de cette idée que naît en 1959 le COBOL.

Google : Doodle Grace Hopper - COBOL

Google – Doodle Grace Hopper – Verbe SUBSTRACT pour l’opération de soustraction en COBOL

Grace Hopper retravaillera plus tard pour la marine, dans laquelle elle se penchera sur l’établissement de normes pour les ordinateurs, mais également des premiers langages de programmation évolués : le Fortran et le COBOL.

Elle quittera la finalement la marine des Etats-Unis en 1986 pour prendre sa retraite avec le grade de contre-amiral avant de recevoir la Army Distinguished Service Medal, soit la plus haute distinction pour un non-combattant. Elle finira sa vie à parler des débuts de l’informatique lors de conférences comme consultante externe chez Digital Equipment.

Laisser un commentaire