Facebook : Donneurs d’organes ? Faites-le savoir !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Romain Réseau social 0
Facebook : Donneurs d’organes ? Faites-le savoir !

Facebook a présenté hier une nouvelle possibilité intéressante pour ses membres : pouvoir préciser sur son profil journal si nous sommes ou souhaitons être donneurs d’organes. Dans ce dernier cas, Facebook va vous permettre de contacter la cellule appropriée pour effectuer les démarches administratives et être en règle avec le pays dans lequel vous résidez.

L’idée est donc d’aider les demandeurs d’organes (environ 114 000 aux USA et des millions dans le reste du monde) en poussant ses membres à s’interroger sur cette question épineuse. Le but est de favoriser les demandes et s’assurer qu’un maximum de personnes fassent les démarches, notamment au cours des prochains jours grâce à ses opérations de communication autour de l’annonce. En effet, nombreux sont ceux qui souhaitent donner leurs organes qui sont encore en bon état mais n’en parlent pas forcément ou n’ont pas fait les démarches. Ce sont donc des milliers d’organes qui sont ainsi « gaspillés ».

Pour le moment, la fonctionnalité n’est disponible que pour les USA et l’Angleterre. Cependant, Facebook va travailler à rendre disponible cette fonctionnalité à l’ensemble des pays du monde dans les prochains mois. Il y a donc de fortes chances pour que la France en bénéficie dans les prochaines semaines.

Reste à voir maintenant, si cette information sera renseignée par les membres du réseau, si effectivement cela deviendra viral comme prévu par Facebook et si au final, cela permettra de booster les inscriptions de donneurs d’organes et donc de sauver plus de vies.

C’est tout à l’honneur de Facebook que de travailler sur le développement de sa plateforme dans ce sens et permettre indirectement de sauver de réelles vies.

Via & Via

Laisser un commentaire

Aucun commentaire le "Facebook : Donneurs d’organes ? Faites-le savoir !"

    Rétroliens de cet article

    1. Facebook : Bientôt leader dans la e-santé ? - WebLife