Gandee : La boutique e-commerce caritative

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Baptiste E-commerce 3
Gandee : La boutique e-commerce caritative

Rendez-vous avec Mathieu Bonte (Co-Fondateur) pour découvrir et parler du projet Gandee au travers d’une interview. Voici l’échange retranscrit que nous avons eu :

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Nous sommes trois étudiants toulousains, Alexandre Perles 26 ans, Teddy Bouziat 28 ans et Mathieu Bonte 26 ans.

Pouvez-vous présenter Gandee à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?

Gandee est un site d’e-commerce caritatif. C’est à dire qu’une partie du chiffre d’affaire générée par les achats sur notre site est reversée à une association ou une organisation non gouvernementale. A l’heure actuelle, nous avons décidé de reverser les fonds à une association qui lutte contre la faim/malnutrition dans le monde.

Nous reversons entre 3 et 10% du montant des commandes passées sur gandee.org sans que cela ne coûte un centime de plus à nos clients.

Bien sur le concept n’est pas nouveau, cela fait plusieurs années que des projets de ce type sont réalisés sur le net. La nouveauté avec Gandee provient du partenariat avec Amazon, qui nous permet de proposer le même catalogue et les mêmes prix que le géant américain.

D’où vient le nom ?

Le nom Gandee est une référence à Mahatma Gandhi. C’est un nom bien connu des gens, mais peu connaissent vraiment ses actions. Il est, entre autre, une figure emblématique de la lutte pour l’indépendance de l’inde. Ce ne sont pas directement ses engagements qui nous ont inspirés mais plutôt le symbole de lutte et d’humanisme qu’il représente.

Comment cela fonctionne ?

Dès que quelqu’un passe une commande à partir de notre site, Amazon nous reverse une commission. Le montant de cette commission varie suivant le type de produit. Cela va de 3% pour du gros électro-ménager (lave vaisselle, sèche linge, etc.) à 12% pour les bijoux et les montres. Nous reversons ensuite une grande partie voire la totalité de cette commission à une association qui lutte contre la faim.

A ce sujet, une page reprenant tous ces chiffres sera bientôt disponible sur notre site. Nous pensons que la transparence est une démarche essentielle, surtout dans une démarche commerciale. Les gens veulent savoir à quoi sert leur argent. C’est pourquoi toutes ces statistiques seront rendues publiques.

Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

Cela fait plusieurs mois que nous réfléchissions à un projet lié à l’humanitaire. En effectuant une veille à ce sujet nous nous sommes rendu compte des réalités humanitaires et financières dans notre monde. Je pense qu’il y a eu un déclic lorsque les chiffres de l’e-commerce français sont tombés : plus de 50 milliards d’euros pour 2013. Nous nous sommes dit qu’une infime partie de cette somme pourrait contribuer énormément à des actions humanitaires.

D’après vous, quelle est  votre plus grande force par rapport à vos concurrents ?

Nous avons principalement 3 types de concurrents :

  • ceux qui proposent un catalogue fourni mais qui ont des prix non compétitifs
  • ceux qui ont des prix concurrentiels mais sur une gamme de produits très restreinte
  • ceux qui ont les deux avantages mais qui ne reversent que 0,5% des achats

Notre force réside dans le fait que nous bénéficions, grâce à notre partenariat avec Amazon, à la fois d’un catalogue très étendu, de prix compétitifs et que nous reversons une part plus importante : de 3 à 10%.

Comment vous rémunérez-vous ?

Si les ventes deviennent conséquentes, nous pourrons commencer à prendre une faible part de la commission que nous reverse Amazon. Cet argent servirait, entre autre, à la communication, à embaucher (car nous avons d’autres idées) et aussi à financer des serveurs.

Le service est lancé depuis quelques temps, quels sont les retours que vous avez eu depuis ?

Pour l’instant nous manquons de visibilité. Il est très compliqué de faire émerger son projet sur la toile.

Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions ?

Nous sommes 3 sur le projet :

  • Alexandre Perles : Développeur web
  • Teddy Bouziat : Développeur web
  • Mathieu Bonte : Communication, RP
Quels sont vos projets à court terme ? Long terme ?

A court terme, nous aimerions multiplier les partenariats avec plusieurs ONG ou associations afin de laisser le choix de la cause à défendre. L’utilisateur pourrait ainsi sélectionner l’association ou la cause à laquelle il aimerait que l’on reverse une partie de son achat.

A plus long terme, nous pensons à nous développer sur des marchés à l’international. Notamment l’Allemagne, le Royaume-uni et les Etats-Unis.

Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre ?

Pour l’instant, il s’agit surtout de la communication. Trouver un site qui écrit un billet sur votre projet n’est pas chose aisée.

On voit bien aussi la limite des réseaux sociaux en terme de B2C. Les likes et les followers sont difficiles à acquérir lorsque l’on débute. Toutefois, nous ne courrons pas après ça. Nous aimerions simplement que les gens sachent qu’il existe une solution qui permet de réaliser ses achats en ligne au même prix tout en aidant à lutter contre les injustices qui touchent notre monde.

Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il ?

Sous peine de manquer d’originalité, je dirais « Ne pas lâcher ». Nous avons auparavant essuyé plusieurs échecs. L’un d’entre nous réalise même des projets depuis maintenant presque 10 ans. Je pense qu’il faut simplement essayer et surtout se faire plaisir. Même si un projet n’est pas couronné de succès, l’expérience que l’on en retire est sans égale.

Quelle est votre actu du moment (c’est le moment de se faire de la pub ou de nous dire ce que vous cherchez) ?

Acheter sur gandee.org c’est sauver des vies ! Nous reversons de 3 à 10% du montant des commandes à une association qui lutte contre la faim sans que cela vous coûte un centime de plus.

Nos clients bénéficient aussi des mêmes produits, des mêmes prix et de la même sécurité de paiement que sur le site de notre partenaire Amazon.fr.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Rien à ajouter si ce n’est bonne continuation à vous !

Pour clore cette interview, nous souhaitons une bonne continuation à Mathieu Bonte dans son projet Gandee, en espérant que celui-ci rencontre le succès escompté. De votre côté, n’hésitez pas à faire part de vos remarques sur le service pour l’aider dans sa démarche (fonctionnalité, design, avis, etc.).

Laisser un commentaire