NSA : Apple nie la collaboration évoquée

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 1 vote(s))
Romain Sécurité 1
NSA : Apple nie la collaboration évoquée

Dernier rebondissement dans l’affaire de la surveillance de la NSA : Apple aurait conjointement travaillé avec l’agence de sécurité américaine en vue d’intégrer une puce à l’ensemble des iPhones vendus dans le cadre d’écoutes illégales. Apple a bien évidement nié toute collaboration, attachant de l’importance aux données privées de ses utilisateurs.

La rumeur est initialement parue dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. D’après Marcel Rosenbach, la NSA aurait la capacité d’intercepter l’ensemble des communications émises par un iPhone ainsi que les données s’y trouvant (SMS, listes de contacts, localisation d’un téléphone, accès à la messagerie vocale et d’activer le micro / la caméra), via une application nommée Dropout Jeep. L’agence de sécurité aurait eu la possibilité de mettre un mouchard, comme il semblerait que ce soit le cas aussi avec certains ordinateurs. Il existerait donc une porte dérobée sur l’ensemble des iEquipements.

Dans un contexte actuel assez tendu (la NSA n’a pas très bonne publicité ces derniers temps), Apple est directement montré du doigt. Pour éviter que cela n’empire rapidement et que l’histoire fasse le tour du web, un porte-parole de la firme de Cupertino a immédiatement démenti une telle collaboration :

La sécurité et la confidentialité [des données de] nos clients est très importante pour nous. Notre équipe travaille en permanence pour rendre nos produits encore plus sûrs et permettre à nos clients de mettre à jour plus facilement leurs logiciels

Cependant, Apple n’exclut pas non plus que la NSA pourrait avoir accès à ses iEquipements mais explique que cela se ferait aussi à son insu :

Nous ne sommes pas au courant du programme incriminé de la NSA qui viserait nos produits

Difficile pour le moment de différencier le vrai du faux. Il faut rester prudent et attendre d’en savoir un peu plus sur le sujet avant de tirer des conclusions hâtives. Toujours est-il que, si cela venait à se vérifier, les répercutions médiatiques et économiques pourraient être désastreuses… Par contre, cela pourrait expliquer les dernières fonctionnalités comme le bouton Home à lecteur d’empreintes, ce qui aurait permis à la NSA de se faire une belle base de données… Fiction ou réalité ?!

Via

Laisser un commentaire

Un commentaire le "NSA : Apple nie la collaboration évoquée"

  1. Vincent 03/01/2014 à 22:42 · Répondre

    Pas très à jour tout ça. Ici des infos plus précises : http://blog.agilebits.com/2013/12/31/the-nsa-can-do-what-to-my-iphone/ sur le blog des créateurs de 1Password (qui eux ont une longue expérience de la sécurité)