Gmail : La nouvelle interface inquiète les e-commerçants

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 4 vote(s))
Baptiste E-commerce 1
Gmail : La nouvelle interface inquiète les e-commerçants

C’est fin mai 2013 que Gmail dévoilait sa nouvelle sa nouvelle boîte de réception basée sur des catégories – Principale, Réseaux sociaux, Promotions, Mises à jour et Forum – présentées sous forme d’onglets. L’idée étant d’automatiquement classer les mails généraux, les notifications de réseaux sociaux, les offres de réductions, les factures et autres reçus, et finalement les échanges de forums.

Vous l’aurez compris, le résultat pour l’utilisateur est une visibilité accrue des mails contenus de la boîte principale au détriment de tous les autres échanges classés dans les autres catégories, assimilables par certains au fameux répertoire des messages indésirables communément appelés spams. De quoi précisément déplaire aux expéditeurs de tous les mails affectés à ces dossiers.

Il aura fallu trois mois comprenant la période estivale pour voir arriver les premières réactions des e-commerçants tentant de limiter la casse, agacés de voir chuter les performances de leurs campagnes emailing. Depuis fin août 2013 et durant les dernières semaines, j’ai en effet pu lire plusieurs communications de boutiques e-commerce à ce sujet, dont notamment :

  • Celio.com : Gmail change, gardons le contact
  • Voyages-sncf.com : ALERTE, Information concernant votre abonnement !
  • Cdiscount : Votre boite Gmail change

Les sites internet internet de vente en ligne sus-cités ne sont bien évidemment pas les seuls. Esprit.fr et Interflora.fr en ont fait de même, pour ne citer que ceux-ci.

Comme vous vous en doutez, le message indique à l’internaute la marche à suivre pour déplacer le prochain mail de l’onglet Promotions à la boîte de réception Principale en veillant bien sûr à confirmer le message invitant à appliquer la modification aux futurs messages. Deux des trois e-commerçants détaillent de plus d’ajouter l’adresse email utilisée pour l’envoi à leur carnet de contacts.

Dans quelle mesure s’agirait-il là d’une stratégie visant à modifier globalement le comportement de classement, ie. l’algorithme, de Gmail ? Est-il seulement possible d’influer sur une donnée aussi évidente à identifier pour Google ?

Et au final, combien d’acheteurs suivront les indications mentionnées dans ce mail de communication ?

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Gmail : La nouvelle interface inquiète les e-commerçants"

  1. totor 09/10/2013 à 15:19 · Répondre

    Bonjour,

    Je réagis d’abord à « agacés de voir chuter les performances de leurs campagnes emailing ».
    En fait, c’est les utilisateurs qui sont les vrais agacés que les spammeurs ne paient pas et des emails trop nombreux de promo.
    Ne vous détrompez-pas, il y a des coûts liés aux spam et aux emails commerciaux trop nombreux ! Bande passante, Serveur etc. et il y aussi un impact écologique.
    Les utilisateurs sont ceux qui sont légitimes à s’agacer de voir des campagnes d’emailing totalement déraisonnables proche du spam. Les commerçants pensent que l’email ne coute rien alors ils en abusent : ex certaines sociétés envoient un email tous les jours, tous les deux jours, on est inondés mais on ne le serait pas autant par papier (il nous coute du temps à éliminer les emails inutiles). L’apparition de l’onglet promotion est donc utile dans la prise de conscience possible des commerçants à limiter le nombre d’emails envoyés.

    Personnellement j’aimerais un onglet paramétrable, pour regrouper les emails de nos cercles, on pourrait faire un cercle des emails de newsletters à part car ce n’est pas vraiment une update. Ca fausse l’analyse faite par Gmail (à moins qu’il n’y ait aucune analyse sémantique pour classer dans tel ou tel onglet).

    D’ailleurs, personne ne semble se poser la question de comment Google trie nos emails…

    Et toujours pas de moyens de classer la liste des emails par sender. Décidément Google apporte des nouveautés mais ce n’est pas toujours un progrès. Exemple MAPS ou l’interface Google du moteur qui change (3 clics au lieu d’un), des produits Google qui disparaissent (sites, picasa, movies…) tout au moins en référencement.