Résidéclic, le réseau social des voisins

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Romain Réseau social 1
Résidéclic, le réseau social des voisins

Nous avons été contactés cette semaine pour vous présenter Résidéclic, le réseau social des voisins et des résidents. Le constat de départ est simple, si nous passons beaucoup de temps sur internet et notamment les réseaux sociaux, nous tissons de moins en moins de liens avec les gens qui nous entourent et notamment nos voisins. A vrai dire, dans un même immeuble, on ne connaît que quelques habitants… ce n’est pas dommage ?

Résidéclic souhaite donc lutter contre ce véritable enfermement et repli sur soi en proposant une plateforme complète et remplie de fonctionnalités capables de vous faire découvrir, partager, discuter avec vos voisins/résidents de l’immeuble avec pour objectif de vous faire avancer sur vos problèmes de copropriété. Dommage… Cela passe encore par l’ordinateur !

Nous vous laisserons découvrir le site et l’ensemble des fonctionnalités associées. Nous préférons vous proposer l’interview de l’un des participants du projet, Rémi Darricau, CEO de la plateforme. Voici l’échange retranscrit que nous avons eu :

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Je m’appelle Rémi Darricau, je suis ingénieur INSA Lyon, et j’ai créé ma société à l’issue de mes cinq années d’études dans cette école.
Je suis, comme l’INSA le dit si bien, un ingénieur humaniste, intéressé à mettre du sens dans ce que je fais. C’est donc avec grand plaisir que je vis l’aventure Résidéclic dans laquelle j’essaie de diffuser des valeurs qui me sont chères.

Sinon à côté de ça, je participe souvent d’une manière ou d’une autre au Startup Weekend Lyon (soit en orga soit en participant) et je participe activement au collectif #Opendata69 qui milite pour l’ouverture des données dans la région lyonnaise.

Et enfin, je ne suis pas lyonnais d’origine, mais vous l’aurez constaté sur ces quelques lignes, Lyon apparaît souvent dans mon discours et ce n’est pas un hasard. Je suis un lyonnais convaincu :)

Pouvez-vous présenter Résidéclic à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?

On est parti d’un constat simple : vivre dans une résidence était une expérience certes riche mais elle était surtout très complexe car elle impliquait la cohabitation entre tous les voisins, copropriétaires ou locataires, jeunes ou moins jeunes, aux intérêts et aux envies bien souvent différents.
Ce qui nous a semblé déficient dans ces résidences, et qui pour nous est la clé dans ces relations de proximité, c’est la communication.
On a donc travailler sur une solution pour simplifier la communication dans ces résidences à l’aide des nouvelles technologies et on a abouti à Résidéclic.

Résidéclic est un réseau social pour votre résidence. Vous retrouverez dessus vos voisins et vous partagerez principalement deux types d’infos :

  • les infos liées à la gestion de la résidence : incident, intervention d’un prestataire, documents qu’on perd tout le temps,…
  • et des infos nouvelles générations qui aujourd’hui n’existent presque pas : évènements dans la résidence, échange de services, petites annonces,….

Dans un objectif : redonner un peu vie à nos immeubles et arrêter de se cloîtrer dans nos appartements.

D’où vient le nom ?

C’est une longue histoire !
Initialement Résidéclic ne s’appelait pas Résidéclic, mais un nom un peu trop proche de Facebook… selon son avocat…
On a donc dû faire marche arrière, remettre la machine à créa en place, faire tourner les noms, les formules dans la tête, sur du papier, sur des post-its, tester, tester, checker si le nom était réservé, échec, retester, reéchec, et finalement on a eu cette chance formidable : Résidéclic était libre, partout.

Résidéclic, c’est la construction de plusieurs termes : résidence/résident ainsi que « clic » pour la dimension web, mais c’est également le « déclic ». Beaucoup de signification, une belle musicalité, on l’a tout de suite adopté.

Comment cela fonctionne ?

Résidéclic permet à n’importe quel résidence de se créer en trois clics un réseau social dédié.
Le premier utilisateur doit donc faire la démarche de créer l’espace pour la résidence, les voisins suivants n’ont alors plus qu’à rejoindre ce site dédié à la copropriété en renseignant quelques infos personnelles pour qu’ils puissent être reconnus de leurs voisins.

Une fois sur l’espace de la résidence, les utilisateurs peuvent poster du contenu, réagir à des éléments déjà postés, télécharger des documents, etc….

La modération est effectuée par les membres du Conseil Syndical de la résidence.

Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

J’ai vécu pendant 16 ans à la campagne, avec des voisins éloignés, et pourtant on discutait, on échangeait, on dialoguait, on faisait du sport ensemble.
Et puis je suis arrivé en ville, et j’ai découvert la vie dans un immeuble. Je me suis dit, à vivre aussi serrés les uns contre les autres, on va forcément partager beaucoup de chose… Et là, ce fut la grande déception !

Quelle douleur de se retrouver dans l’ascenseur avec un voisin qui vous fuit du regard, espérant seulement que la porte s’ouvre bientôt.

D’après vous, quelle est votre plus grande force par rapport à vos concurrents ?

Le marché que nous ciblons est naissant et les concurrents ne sont pas nombreux, néanmoins, on en compte une petite dizaine.

Nous nous différencions de ces concurrents à deux niveaux :

  • Au niveau technique : contrairement à nos concurrents, nous ne souhaitons pas nous intégrer avec les gestionnaires de résidence, notre volonté n’est pas là : nous souhaitons devenir une interface de communication indispensable pour la résidence. Et pour ce faire, il nous est nécessaire d’intégrer Résidéclic dans le quotidien des habitants. Pas question de ne fournir qu’un simple site Internet, pour que Résidéclic soit accessible à tous et n’importe où, nous proposons des solutions mobiles pour iPhone et Android, et nous proposons également une Gazette de la Copropriété au format papier tous les mois, pour que connectés ou déconnectés puissent avoir accès aux informations.
  • Au niveau humain : parce que notre objectif n’est pas de proposer une solution technique à nos utilisateurs, nous intégrons dans notre solution une dimension « d’animation » que vous ne retrouverez nulle part ailleurs. Résidéclic est un outil formidable pour organiser des évènements, fédérer les voisins autour de projets communs, mais il faut un initiateur qui prenne le risque de proposer quelque chose. C’est notre rôle. Plus qu’un simple site web, Résidéclic est donc une force de proposition et d’animation dans les résidences pour développer une véritable solidarité entre les voisins.
Comment vous rémunérez-vous ?

Nous adressons deux marchés, le marché des copropriétés auxquelles nous nous adressons directement et qui sont donc nos clientes, et aux marchés des gestionnaires d’habitat collectif, la démarche est alors du B2B.

Marché des copropriétés :
Pour ce marché, nous proposons un modèle freemium avec une tarification à la copropriété et par année. Nous proposons actuellement 1 offre gratuite et 2 offres payantes, mais de nouveaux packs sont en cours de réalisation et nous proposerons bientôt une offre plus riche de fonctionnalités / services supplémentaires.
L’intégration de revenus provenant d’annonceurs locaux est également à prévoir à moyen terme.

Marché des gestionnaires :
Ce marché est beaucoup plus lucratif à court terme car nous nous positionnons en tant que prestataire de service en marque blanche. Nos revenus sont donc plus réguliers et nous assure une trésorerie suffisante pour financer le développement du marché des copropriétés.

Le service est lancé depuis quelque temps, quels sont les retours que vous avez eu depuis ?

Le service est lancé depuis le 5 octobre 2011. Les retours sont à la fois très positifs, pleins d’encouragements et pleins de bonnes idées.

La dimension participative sur ce genre d’outil est très importante, nous nous appliquons donc à beaucoup échanger avec nos utilisateurs et à leur faire participer à des tests sur nos nouveaux services.

Si je faisais un bilan sur ces cinq premiers mois :

  • Un bon coeur fonctionnel
  • De nouveaux services à intégrer (même en payant comme suggérés par nos utilisateurs)
  • Perfectionner notre accompagnement au lancement dans les résidences, mais sinon…
  • GO ! GO ! GO !
Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions ?

Nous sommes actuellement 3 :

  • 2 ninja devs stagiaires mais présents jusqu’au mois de septembre prochain avec opportunité d’embauche pour l’un des deux en fin de cursus
  • et moi même, fondateur du projet qui m’occupe du développement commercial de la société et de l’animation de notre réseau de résidences.

La société compte également 10 associés dont 2 actifs sur du bizdev et 8 sleeping partners.

Quels sont vos projets à court terme ? Long terme ?

A court terme : notre grande bataille est la trésorerie, nous mettrons donc tout en oeuvre pour convertir suffisamment en B2B et nous développerons activement nos packs payants adressés aux copropriétés.

A long terme : un développement international serait un beau projet :)

Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre ?

Il a été et est toujours la lenteur des sociétés avec lesquelles on essaie de dealer !
C’est incroyable ce qu’une startup est capable de faire pendant qu’un grand compte tente de prendre une décision !
La conséquence est donc la trésorerie plus fragile. A nous de garder foi et abnégation pour relancer sans relâche et persévérer jusqu’à la signature !

Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il ?

La culture d’entreprise !
Quoi que vous fassiez, qui que vous soyez, quelque soit le domaine dans lequel vous évoluez ou l’équipe que vous gérez, il est nécessaire de développer une vraie culture d’entreprise !
C’est l’assurance d’avoir une équipe qui marche dans le bon sens avec le même objectif ! Et c’est aussi l’assurance de vivre une aventure formidable pleine d’expériences et pleine d’enseignements !

Quelle est votre actu du moment (c’est le moment de se faire de la pub ou de nous dire ce que vous cherchez) ?

L’actu technique du moment, l’appli iPhone est dispo désormais, :) Donc Résidéclic est accessible maintenant de presque tous les smartphones.

Et ce qu’on recherche, ce sont des utilisateurs ! L’outil est fiable et efficace, plus de raison d’hésiter !

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Dans les maisons modernes, il y a deux sortes de voisins :

  1. ceux du dessus qui font toujours du bruit
  2. et ceux du dessous qui se plaignent toujours pour rien
Notre avis

Les plus du service :

  • Design sympathique
  • Fonctionnalités de gestion de copropriétés intéressantes et complètes

Les moins du service :

  • On aimerait pouvoir parcourir les résidences sur une carte Google Maps avec une fiche d’identité de la copropriété
  • On souhaiterait avoir plus de fonctionnalités pour trouver/discuter avec nos voisins en live.

En tout cas, nous souhaitons une bonne continuation à Rémi Darricau pour son service, en espérant qu’il trouve le succès escompté. Service à suivre de près car Résidéclic pourrait rapidement devenir une plateforme très intéressante, permettant de découvrir ses voisins et surtout gérer ses papiers administratifs avec sa régie. Cela vous permettra de gagner du temps et d’éviter des crises de nerfs…

N’hésitez pas à laisser votre avis en tout genre sur le service pour les aider dans leur démarche (fonctionnalité, design, avis, etc.).

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Résidéclic, le réseau social des voisins"

  1. nathalie 02/06/2012 à 14:20 · Répondre

    Bonjour,
    vous pouvez également découvrir PROXiiGEN.com, avec une autre démarche, une cible différente mais un objectif commun : retrouver nos amis sur FB c’est cool, mais faire la connaissance de nos voisins, partager et s’entraider, c’est indispensable.

    Vous pouvez me contacter via le site.
    cdlt