Owlcamp : Le camping entre particuliers

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 3 vote(s))
Baptiste Internet 0
Owlcamp : Le camping entre particuliers

Rendez-vous avec Emeline Foissey (Chargé de communication) pour découvrir et parler du projet Owlcamp au travers d’une interview. Voici l’échange retranscrit que nous avons eu :

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Bonjour, je m’appelle Emeline et je suis étudiante. Je suis membre, avec Baptiste et Robin, de l’équipe d’Owlcamp, plateforme de camping entre particuliers.

Pouvez-vous présenter Owlcamp à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?

Nous mettons en relation des campeurs à la recherche d’un terrain privé où passer la nuit, avec des particuliers capables de les accueillir (dans leur pré, leur verger, leur jardin, etc). Owlcamp est également la première application iPhone de camping entre particuliers basée sur le principe de la géolocalisation. Elle permet de découvrir les terrains proches de soi lors de son voyage. Plus qu’un simple hébergement pour la nuit, Owlcamp propose une vraie rencontre entre voyageurs et « locaux ».

D’où vient le nom ?

Nous voulions avoir à la fois un logo amusant et un nom qui s’y rapporte. « Owl » voulant dire « chouette » en anglais, nous avons pensé au nom d’Owlcamp.

Comment cela fonctionne ?

Une simple inscription sur le site permet de devenir à la fois campeur et/ou hôte. En tant qu’hôte, il suffit d’enregistrer son terrain ainsi que les éventuels services que l’on accepte d’offrir aux campeurs (tels qu’un accès wi-fi ou à une salle de bain par exemple). Les hôtes précisent également s’ils offrent gracieusement la nuitée aux campeurs ou s’ils souhaitent recevoir un coup de main ou encore une petite compensation financière en échange de celle-ci. Pour la sécurité des hôtes, notre plateforme n’affiche ni coordonnée personnelle, ni adresse géographique. Les campeurs, quant à eux, peuvent depuis leur smartphone ou depuis le site web d’Owlcamp rechercher un terrain privé et effectuer une demande de camping auprès de l’hôte. Sous réserve d’acceptation, le campeur pourra se rendre chez l’hôte le jour J et partager un vrai moment de convivialité avec lui !

Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

L’été dernier, nous souhaitions partir en Italie. Budget d’étudiant en poche et itinéraire approximatif en tête, nous voulions simplement profiter au maximum de notre voyage. Est alors venue la question du logement… Le type de logement nous importait peu mais nous savions que ce poste de dépenses allait représenter une part non négligeable de notre budget. Nous nous sommes alors demandés si des habitants accepteraient de nous accueillir sur leur terrain en échange d’une petite somme d’argent ou d’un quelconque coup de main. L’idée d’Owlcamp était née.

D’après vous, quelle est  votre plus grande force par rapport à vos concurrents ?

– L’application : Nous possédons la première application iPhone de camping entre particuliers basée sur le principe de la géolocalisation. L’utilisateur définit un périmètre autour de lui et peut ainsi découvrir les terrains disponibles dans cette zone. S’il le souhaite, il peut également formuler une demande directement depuis son smartphone. Une application Android est en préparation.
– La sécurité : Nous insistons fortement sur la sécurité des données sur notre plateforme. Ainsi, l’adresse et les coordonnées des hôtes n’apparaissent à aucun moment sur le site et nous gérons le processus d’échange entre hôtes et campeurs.
– L’aspect social : Les rencontres sont le cœur même de notre plateforme et pour des moments encore plus conviviaux, les membres doivent compléter leur profil avec leurs centres d’intérêts.

Comment vous rémunérez-vous ?

Nous souhaitons dans un premier temps faire connaître la plateforme auprès du grand public. Ainsi, la rémunération n’est pour le moment pas à l’ordre du jour. Plusieurs modèles économiques ont toutefois été envisagés et seront déployés le moment venu. Nous savons que la vie d’un projet peut voir se succéder plusieurs modèles économiques et nous nous emploierons à trouver le plus adéquat pour assurer le bon fonctionnement de la plateforme.

Le service est lancé depuis quelques temps, quels sont les retours que vous avez eu depuis ?

Les premiers inscrits sont vraiment enthousiastes à l’idée d’expérimenter le principe du camping entre particuliers l’été prochain ! Nous sommes conscients qu’il nous faut recenser plus de terrains pour que la plateforme devienne plus attractive et nous y travaillons activement.

Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions ?

Nous sommes actuellement trois personnes derrière Owlcamp. Encore étudiants ou fraîchement entrés dans la vie active, nos rôles au sein d’Owlcamp sont variés. Baptiste et Robin s’occupent de la partie technique du site web et de l’application. Quant à moi, je suis en charge de la communication du projet ainsi que de la traduction de la plateforme.

Quels sont vos projets à court terme ? Long terme ?

Nous comptons intensifier la communication autour d’Owlcamp afin d’élargir notre communauté et pouvoir ainsi proposer un nombre intéressant de terrains. Sur le long-terme nous aimerions développer une communauté internationale et pouvoir nous consacrer à plein temps sur Owlcamp. En effet, pour le moment nous travaillons sur le projet uniquement durant notre temps libre !

Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre ?

Notre souci majeur jusqu’ici a été de faire connaître la plateforme. Les voyageurs sont encore persuadés que leur choix pour l’hébergement se résume à l’hôtel, l’auberge de jeunesse, le camping professionnel ou le camping sauvage.

Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il ?

Il faut croire en votre projet et en parler beaucoup autour de vous. Ecoutez et prenez en compte les différents retours que vous pourriez avoir. Dans la mesure du possible, essayez également de constituer une équipe avec des compétences diverses et qui soient complémentaires.

Quelle est votre actu du moment (c’est le moment de se faire de la pub ou de nous dire ce que vous cherchez) ?

La plateforme sera bientôt disponible en quatre langues et nous espérons ainsi recueillir des terrains aux quatre coins de l’Europe. Alors n’hésitez pas à parler d’Owlcamp autour de vous et à tenter l’aventure :)

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Nous tenons à remercier ceux qui croient en notre projet et nous font régulièrement part de leurs remarques. Nous espérons vous croiser sur les routes, smartphone dans la poche et tente sur le dos (ou dans le coffre), prêt à aller camper chez l’habitant !

Pour clore cette interview, nous souhaitons une bonne continuation à Emeline Foissey dans son projet Owlcamp, en espérant que celui-ci rencontre le succès escompté. De votre côté, n’hésitez pas à faire part de vos remarques sur le service pour l’aider dans sa démarche (fonctionnalité, design, avis, etc.).

Laisser un commentaire