Mnemoz : Reconstitution participative de la mémoire d’événements

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Baptiste Internet 1
Mnemoz : Reconstitution participative de la mémoire d’événements

Rendez-vous avec Mahdi Belrhiti (CEO) pour découvrir et parler du projet Mnemoz au travers d’une interview. Voici l’échange retranscrit que nous avons eu :

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Ancien consultant en organisation et passionné de réseaux sociaux, j’ai longtemps aidé des entreprises à optimiser leurs processus. Aujourd’hui, je me lance dans le grand bain de l’entrepreneuriat !

Pouvez-vous présenter Mnemoz à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?

Mnemoz est un site de partage gratuit dédié à la reconstitution participative de la mémoire de vos événements, et qui assure la sécurité de vos données et le respect de votre vie privée de manière beaucoup plus prononcée que sur les  réseaux sociaux existants.

Le principe de Mnemoz est d’utiliser la puissance de la Mémoire Collective afin de recomposer un événement en donnant la possibilité à chaque participant de partager ses propres photos, anecdotes ou vidéos de ce moment donné.

D’où vient le nom ?

Derrière le nom « Mnemoz » se trouve une référence à « Mnemosyne », la déesse Grecque de la mémoire. Cette divinité est la parfaite synthèse de la philosophie de notre projet : « Aidez vos amis à se souvenir et devenez les Gardiens de la Mémoire ».

Comment cela fonctionne ?

Mnemoz est basé sur un concept simple, mais extrêmement ingénieux : une personne initie une mémoire et chaque participant à cet événement est notifié et peut alors devenir un « Gardien de la mémoire » en ajoutant ses histoires, images et autres anecdotes en un endroit unique partagé uniquement par les personnes présentes, sans avoir à se soucier de voir leur vie privée étalée sur internet.

En effet, Mnemoz prend très au sérieux la vie privée et aucun contenu n’est jamais partagé publiquement ou vendu à des organismes tiers. Ainsi, en ajoutant leur point de vue unique, les utilisateurs peuvent alors recréer la mémoire complète de tout événement comme un dîner, une fête d’anniversaire, un rassemblement de vacances ou tout autre type de souvenir.

Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

On se rend compte qu’à chaque fois que nous retrouvons nos amis pour des moments de socialisation, nous en profitons pour nous remémorer des moments vécus ensemble.

Tout simplement parce que cela augmente la qualité de nos liens affectifs mais aussi parce que notre mémoire individuelle est faillible : nous avons des trous, on oublie des choses, et ce n’est qu’en parlant d’un événement à plusieurs que les trous se bouchent.

Et dans la mesure où chacun est gardien d’une partie de la mémoire, nous réussissons au final à reconstituer la mémoire en entier, ensemble.

D’après vous, quelle est  votre plus grande force par rapport à vos concurrents ?

Le concept de Mémoire Collective est nouveau sur internet, en effet, il n’y a pas d’autres sites offrant ce type de service.

De plus, nos engagements en termes de vie privée sont beaucoup plus rassurant pour nos utilisateurs en comparaison à ceux des autres réseaux sociaux.

Comment vous rémunérez-vous ?

Pour le moment, nous ne nous rémunérons pas car il faut d’abord atteindre une certaine masse critique. Mais nous souhaitons développer la marque Mnemoz et le concept « Guardians of the Memory » et créer du merchandising autour de ce concept avec des Tee-shirts personnalisés, goodies, etc.

Une autre piste que à laquelle nous réfléchissons sérieusement est la vente d’album souvenirs, mais cela viendra sûrement dans un second temps.

Le service est lancé depuis quelques temps, quels sont les retours que vous avez eu depuis ?

Les utilisateurs trouvent le concept très séduisant et sont aussi agréablement surpris par l’interface. Le fait de pouvoir compartimenter ses mémoires en fonction de ses cercles d’amis est un vrai plus.

Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions ?

3 personnes :

  • Mahdi Belrhiti : CEO
  • Samuel Gazé : CTO
  • Amandine Charpentier : COO
Quels sont vos projets à court terme ? Long terme ?

A court terme, nous allons développer l’application mobile du site tout en enrichissant le concept de différentes fonctionnalités. En effet, nous avons le souci de donner à nos utilisateurs des nouveautés assez régulièrement pour entretenir l’intérêt.

A plus long terme, nous devons prendre de l’ampleur pour devenir un acteur de référence des réseaux en France et pourquoi pas, dans le monde.

Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre ?

Sans conteste, la peur de l’échec qui doit être le lot de beaucoup d’entrepreneurs…

Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il ?

Je pense que le meilleur que je peux donner aux gens : Arrêtez de trouver des prétextes pour ne pas se lancer. Nous avons une propension incroyable à trouver les idées les plus farfelues pour ne pas y aller et c’est pour cela que le principal frein c’est soi-même

Quelle est votre actu du moment (c’est le moment de se faire de la pub ou de nous dire ce que vous cherchez) ?

Évidemment, nous avons besoin d’utilisateurs pour faire vivre la plateforme et prendre une dimension plus importante. Toute l’aide sera la bienvenue. Alors osez le souvenir, osez Mnemoz :)

Nous avons besoin aussi de votre soutien sur Facebook et Twitter !

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Bah alors, vous n’êtes toujours pas inscrits sur Mnemoz ? Vous attendez quoi les gars ?

Merci d’avance et je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire !

Pour clore cette interview, nous souhaitons une bonne continuation à Mahdi Belrhiti dans son projet Mnemoz, en espérant que celui-ci rencontre le succès escompté. De votre côté, n’hésitez pas à faire part de vos remarques sur le service pour l’aider dans sa démarche (fonctionnalité, design, avis, etc.).

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Mnemoz : Reconstitution participative de la mémoire d’événements"

  1. Aspi 20/02/2015 à 21:54 · Répondre

    Ça peut être intéressant. Une sorte de drop box sociale.
    Je vais tester.