Iceberg Marketplace : Solution SaaS de place de marché en marque blanche

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Baptiste E-commerce 0
Iceberg Marketplace : Solution SaaS de place de marché en marque blanche

Rendez-vous avec Benoit Feron (Co-Fondateur) pour découvrir et parler du projet Iceberg Marketplace au travers d’une interview. Voici l’échange retranscrit que nous avons eu :

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Je m’appelle Benoit Feron, j’ai 26 ans et je suis diplômé de l’ESSEC BBA et d’un MBA en E-business. Avant de créer la société Modizy, j’ai travaillé 2 ans en asset management chez AXA IM, et j’ai également travaillé au sein de l’agence 24h00-Boosket.

Je suis actuellement co-fondateur de la société Modizy, qui édite le site Modizy.com mais surtout la technologie Iceberg Marketplace.

Pouvez-vous présenter Iceberg Marketplace à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?

Iceberg Marketplace est une solution en SaaS de marketplace en marque blanche.

La technologie permet à tout site internet, transactionnel ou non (site média, e-commerce, startup, éditorial, etc.) de se transformer en quelques clics en Marketplace. Notre solution est entièrement disponible par API et librairie Javascript, sous un business model en Saas (licence mensuelle). L’objectif est de permettre à nos clients de disposer d’un catalogue de produits exhaustif sans subir les contraintes de l’achat de stocks et de gestion de la logistique, et de pouvoir donc monétiser leur audience au mieux.

D’où vient le nom ?

Le nom est en lien direct avec notre technologie. En effet, nous proposons toute la brique technologique « immergée » d’une marketplace, en connectant notre back-end aux sites de nos clients (qu’ils utilisent des CMS de type Magento ou Prestashop, ou qu’ils aient créé leur site de manière totalement customisée). L’image de l’Iceberg est donc en lien avec notre solution, puisque nous laissons le client gérer à sa guise la partie « visible » de l’Iceberg, et nous nous occupons de tout le reste.

Comment cela fonctionne ?

Iceberg Marketplace est une solution composée de différents modules, auxquels le client peut choisir de souscrire ou non en fonction de ses besoins. Le tout est disponible via une API et une librairie Javascript.

Le système Iceberg est complet et permet de gérer efficacement les marchands, les offres produits, les commandes, les livraisons, le service à la clientèle, la notation des vendeurs, le paiement et la facturation. De nombreux connecteurs sont aussi disponibles pour synchroniser Iceberg avec le front end du client ou pour synchroniser les vendeurs avec l’opérateur de la Marketplace (plugins Prestashop, Magento, Shopify, etc.).

Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

A l’origine, Modizy est éditrice du site Modizy.com, qui est une marketplace dédiée à la mode féminine. Nous avions choisi de développer en interne notre propre marketplace, afin de pouvoir monétiser au mieux notre service.

Il y a quelques mois, plusieurs sociétés nous ont contacté afin de savoir si nous commercialisions notre technologie. Le marché des marketplace étant en forte croissance, il nous est donc paru évident qu’il y a avait un intérêt prononcé pour une solution comme la notre en marque blanche. C’est pour cette raison que nous avons créé Iceberg.

D’après vous, quelle est  votre plus grande force par rapport à vos concurrents ?

Notre plus grande force réside dans notre offre totalement flexible et modulaire, disponible via notre API. Nous permettons en effet à nos clients de ne sélectionner que les modules qui les intéressent. De plus, aucun n’est changement n’est à effectuer sur leur site existant. Notre technologie s’interface avec tout type de site, ce qui permet à nos clients de se débarrasser des contraintes techniques pour se concentrer sur leur coeur de métier et développer leur chiffre d’affaires.

Comment vous rémunérez-vous ?

Notre business model est très simple : nous facturons les frais d’installation de notre solution sur le site de notre client, ainsi qu’une licence mensuelle d’utilisation pour accéder aux différents modules sélectionnés. Cette licence est fixe et ne dépend pas du chiffre d’affaires généré par notre client, ce qui lui permet de développer son activité sans rogner sur ses marges.

Le service est lancé depuis quelques temps, quels sont les retours que vous avez eu depuis ?

Le service est officiellement lancé depuis 1 mois et demi, et les retours sont excellents puisque nous avons déjà signé 3 contrats, et qu’une dizaine d’autres sont en cours de finalisation. Il y a une vraie demande sur le marché pour ce type de technologie, étant très chères et chronophages à développer. Travailler avec une société technologique comme la notre permet à nos clients d’entrer sur le marché bien plus rapidement, et de gagner en parts de marché.

Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions ?

La société Modizy compte 10 personnes, dont 7 dédiés au projet Iceberg. Les trois co-fondateurs travaillent à temps plein sur Iceberg :
– Florian, co-fondateur et CTO
– Luc, co-fondateur et responsable marketing
– Benoit Feron (moi-même), co-fondateur et responsable commercial

L’équipe Iceberg est également composée de Quentin, notre Lead developer, ainsi que de deux autres développeurs.

Par ailleurs, trois personnes assurent le bon développement du site Modizy.com

Quels sont vos projets à court terme ? Long terme ?

A court terme, à savoir pendant l’été, nous souhaitons déployer notre solution chez nos clients actuels et finaliser les négociations avec ceux en cours.

A long terme, nous souhaitons ouvrir notre service dans d’autres pays (anglophones majoritairement, d’ici la fin de l’année) ainsi que développer d’autres modules autour de notre offre (segmentation utilisateur, librairies Python et PHP, SDK mobile, etc.).

Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre ?

Le principal challenge que nous avons eu à relever a été le développement de notre marketplace pour Modizy.com, avant de lancer Iceberg. En effet, nous avons mis plus de 18 mois, avec 3 ingénieurs à temps plein, pour arriver à mettre en place une solution flexible et scalable. C’est ce qui nous permet aujourd’hui de mettre à disposition de nos clients une très belle solution en marque blanche.

Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il ?

On entend souvent qu’il faut parler un maximum de ses idées, et je suis tout à fait d’accord, car recevoir du feedback de personnes plus expérimentées est essentiel. Cependant, mon principal conseil serait de ne pas essayer de lever de fonds trop tôt. En effet, il est intéressant de faire le maximum avec le minimum de moyen, de manière à ce que lever des fonds permettent d’aller encore plus loin, mais ne soit pas le début de votre aventure. Cela permet également de rassurer les investisseurs, et d’obtenir une valorisation ou des conditions plus intéressantes.

Quelle est votre actu du moment (c’est le moment de se faire de la pub ou de nous dire ce que vous cherchez) ?

L’actualité du moment est vraiment le lancement d’Iceberg Marketplace sur lequel nous n’avons pas encore communiqué, et j’espère que cette présentation vous aura plus.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Si vous avez des feedback ou idées à partager sur tout ce que vous venez de lire, je serais ravi de pouvoir en discuter avec vous par email ou téléphone.

Pour clore cette interview, nous souhaitons une bonne continuation à Benoit Feron dans son projet Iceberg Marketplace, en espérant que celui-ci rencontre le succès escompté. De votre côté, n’hésitez pas à faire part de vos remarques sur le service pour l’aider dans sa démarche (fonctionnalité, design, avis, etc.).

Laisser un commentaire