Ciggo : Réseauter dans le train en choisissant son voisin

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Baptiste Internet 1
Ciggo : Réseauter dans le train en choisissant son voisin

Rendez-vous avec Antoine Delhomme (Co-Fondateur) pour découvrir et parler du projet Ciggo au travers d’une interview. Voici l’échange retranscrit que nous avons eu :

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Nous sommes Antoine Delhomme et Willy Lachambre, deux ingénieurs ardennais de 26 et 31 ans. En plus de partager le même goût prononcé pour l’entrepreneuriat, nous sommes tous les deux sapeurs-pompiers volontaires depuis 2007. C’est d’ailleurs pendant notre formation initiale que nous nous sommes rencontrés.

Pouvez-vous présenter Ciggo à ceux qui ne le connaîtraient pas encore ?

Les contacts pris dans les réseaux sociaux professionnels sont rarement productifs et sincères. Ils restent bien souvent purement virtuels ; le carnet d’adresses ainsi créé n’est pas vraiment efficace. Et pourtant, dans le contexte économique actuel, la force du réseau n’a jamais été aussi mise en avant. Dans le monde du travail, la recommandation est une vraie opportunité d’évolution de carrière. Internet peut permettre de telles rencontres, à condition qu’elles ne restent pas seulement virtuelles.

Ciggo est la première plateforme web communautaire de mise en relation de voyageurs dans les trains.  Notre concept permet aux voyageurs de choisir leur voisin pendant leurs déplacements pour réseauter, faire du business ou partager des passions communes dans un TGV à 300 km/h !

D’où vient le nom ?

A vous de trouver !

Comment cela fonctionne ?

Le concept est simple : le membre se connecte sur www.ciggo.fr, remplit son profil type CV et indique les informations de ses futurs voyages en train. Il peut alors consulter le profil des membres qui empruntent le même train que lui et leur proposer de covoyager. Ils réserveront alors leurs billets sur un canal de vente classique en demandant à être placés l’un à côté de l’autre. Libre à eux d’échanger ensuite sur les thématiques de leur choix et pourquoi pas faire du business tout en se rendant à un rendez-vous d’affaires.

Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

Nous avions tous les deux une volonté forte d’entreprendre, partir d’une simple idée, la travailler, la développer et la transformer en véritable société. L’idée est venue par hasard, en voyageant souvent en TGV. Nous nous sommes dit que dans un train de plus de 300 passagers, il y avait forcément quelqu’un à côté de qui nous aimerions voyager pour échanger sur des activités professionnelles ou des centres d’intérêt communs.

A partir de cette simple idée, nous avons étudié le marché potentiel et les résultats encourageants de notre étude nous ont confirmé que la demande existait bien. Cette demande est notamment plus forte chez les voyageurs d’affaires qui ont besoin de développer leur carnet d’adresses et réseauter, que ça soit sur internet, ou dans leur cercle de connaissances. Avec Ciggo, nous proposons un nouvel environnement pour travailler son réseau : le train.

D’après vous, quelle est  votre plus grande force par rapport à vos concurrents ?

Avec plus de 13 millions d’inscrits sur les réseaux sociaux professionnels, les Français cherchent à étoffer leur carnet d’adresses et à se voir proposer des opportunités d’affaires. Mais nous sommes convaincus qu’une relation professionnelle sincère et efficace passe avant tout par une rencontre réelle. Ces réseaux sociaux ne le proposent pas, contrairement à Ciggo.

Puisque les déplacements sont inévitables et incompressibles, pourquoi alors ne pas profiter des voyages en train pour provoquer ces rencontres ? Pourquoi ne pas transformer les trains en espaces de rendez-vous, tout au moins en un lieu de rencontre plus social ?

Comment vous rémunérez-vous ?

Les services gratuits de Ciggo ayant une fonction d’appel d’offre, une prestation Premium sous forme d’abonnements est proposée pour les utilisateurs réguliers qui souhaitent bénéficier d’avantages et de fonctionnalités supplémentaires : nombre illimité de mises en relation, possibilité de voir qui a consulté son profil, accès à tous les filtres de recherche avancée, services supplémentaires sous réserve de partenariats. Ces services prennent la forme de réductions ou de facilités de réservations dans des lieux fréquentés par les professionnels pendant leurs déplacements tels que les restaurants, espaces co-working ou spectacles.

Le service est lancé depuis quelques temps, quels sont les retours que vous avez eu depuis ?

Nous avons eu de très bons retours notamment sur les réseaux sociaux. Certaines remarques nous ont permis d’ajuster notre service pour coller au mieux aux besoins de nos utilisateurs. Ces premiers ressentis nous confirment l’intérêt que peuvent avoir des voyageurs à rendre utile leur temps de trajet en train en discutant avec des gens qui leur correspondent.

Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions ?

Actuellement, les deux fondateurs travaillent sur le développement de Ciggo. La tâche principale est la communication et nous nous sommes répartis ce travail selon la localisation de nos interlocuteurs.

Quels sont vos projets à court terme ? Long terme ?

L’objectif pour les 3 années à venir est de s’implanter solidement sur le réseau ferré français. Nous prévoyons à moyen terme l’extension internationale de notre service en commençant par les pays voisins dont le trafic ferroviaire est très actif. En parallèle, nous continuerons à développer des partenariats dans le secteur du tourisme d’affaires pour apporter une offre globale préférentielle à nos membres Premium. Une application mobile verra également le jour en 2015.

Quel est le souci qui a été le plus dur à combattre ?

Faire connaître notre service, c’est un travail de tous les jours !

Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il ?

Il est très important de bien s’entourer dès le début du projet pour ne plus avoir à revenir sur les fondamentaux à un moment où le temps et l’argent peuvent faire défaut.

Quelle est votre actu du moment (c’est le moment de se faire de la pub ou de nous dire ce que vous cherchez) ?

Actuellement, chaque nouvel inscrit bénéficie d’un accès Premium gratuit de trois mois. Grâce à ce statut, il profite de tous les services de Ciggo sans aucune restriction : nombre illimité d’inscriptions sur un train et de mise en relation, possibilité d’envoyer autant de messages souhaités et de voir qui a consulté son profil.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

L’entrepreneuriat est une aventure formidable, certes risquée et très prenante mais terriblement passionnante. N’ayez pas peur de parler de votre idée et de vous entourer pendant toute la phase de développement. C’est très important d’avoir un oeil extérieur sur un projet innovant.

Pour clore cette interview, nous souhaitons une bonne continuation à Antoine Delhomme dans son projet Ciggo, en espérant que celui-ci rencontre le succès escompté. De votre côté, n’hésitez pas à faire part de vos remarques sur le service pour l’aider dans sa démarche (fonctionnalité, design, avis, etc.).

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Ciggo : Réseauter dans le train en choisissant son voisin"

Rétroliens de cet article

  1. La rencontre professionnelle à très grande vitesse avec Ciggo