IDN : Premier bilan de l’AFNIC pour les NDDs accentués

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 1 vote(s))
Baptiste Internet 3
IDN : Premier bilan de l’AFNIC pour les NDDs accentués

La période de sunrise des noms de domaine français accentués débutait le 3 mai 2012 et se terminera dans deux mois, soit le 3 juillet 2012. Pour rappel, sont concernés 30 caractères spéciaux pour 6 ccTLD (.fr, .re, .yt, .pm, .wf et .tf) dont ne peuvent uniquement, pour le moment, être bénéficiaires les détenteurs des versions non accentuées desdits noms de domaine de premier niveau (TLD).  Après une semaine, il est temps pour l’AFNIC ne faire un premier bilan.

Pour résumer, OVH est le premier des registrars sur un total de 1 009 noms de domaine pour lesquels pas moins de 32 bureaux d’enregistrement ont soumis des opérations de création. Le premier nom de domaine internationalisé (IDN – Internationalized domain name) aura été néria.fr.

Tous les détails sur ces premiers NDDs constitués de signes diacritiques en infographie :

IDN francais

A noter que je suis personnellement contre l’ouverture de ces TLDs qui ne peuvent qu’être source de confusion pour les internautes. Sans prendre en considération le typosquatting qui renforcera sans nul doute les actions de personnes mal intentionnées espérant revendre les noms de domaine ou encore y héberger de quoi récupérer de précieuses données privées (phishing).

Et vous, quel est votre point de vue concernant ces IDNs ?

Via

Laisser un commentaire

3 commentaires le "IDN : Premier bilan de l’AFNIC pour les NDDs accentués"

  1. Virtual::Spirit 10/05/2012 à 11:38 · Répondre

    Idem pour moi, c’est une grosse connerie.

  2. Julie 30/05/2012 à 15:30 · Répondre

    Le souci principal, c’est quand même que les navigateurs n’affichent pas les noms de domaines accentués en .fr en caractères Unicode mais au format punycode, ce qui n’est pas la grande classe. Par ailleurs, il semble que certaines messageries ne permettent pas d’envoyer des emails sur des IDN.

    Donc finalement, pour l’instant c’est inexploitable mais pour prévenir le cybersquatting il faut les acheter… On va dire qu’il faut bien commencer un jour ?

    • Baptiste 31/05/2012 à 06:53 · Répondre

      Concernant les navigateurs web, le support des IDNs sera progressivement et plutôt rapidement poussés aux internautes au travers de mises à jour. C’est, comme tu le soulignes, plus délicat pour les logiciels qui s’upgradent plus difficilement ou encore les scripts de validation d’email sur internet n’acceptant que des caractères non accentués.

      Malheureusement il fallait passer par une telle période de transition, un jour ou l’autre.