Temps passé, taux de rebond, Facebook met à jour son algorithme

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Anne Réseau social 1
Temps passé, taux de rebond, Facebook met à jour son algorithme

Facebook met régulièrement à jour son algorithme pour proposer du contenu toujours plus pertinent dans son fil d’actualité. Bien évidemment, le géant des réseaux sociaux procède par observation avant de déployer une nouvelle mise à jour.

Nouveau critère : le temps passé sur les articles Facebook

Le dernier constat en date est simple. Les internautes ne font pas forcément une action d’engagement (like, commentaire, partage) lorsqu’ils sont intéressés par une publication. C’est par exemple le cas avec de tristes nouvelles partagées par un amis ou une actualité. Le nouvelle fonctionnalité réactions a par ailleurs été une des réponses à ce phénomène.

C’est sur la base de ce constat que Facebook a décidé de s’intéresser au temps que les internautes passent à lire une publication et a ainsi décidé de mettre à jour son algorithme en considérant que plus l’internaute passe de temps sur la publication, plus celle-ci est susceptible de l’intéresser. Par ailleurs, Facebook va plus loin en analysant le temps passé à lire un article dans votre navigateur web sur mobile ou une publication de type Instant Article. Facebook précise que le temps passé est comptabilisé après le chargement complet de la page.

Facebook s’attaque aux articles de faible qualité

Facebook s’est également penché sur une seconde donnée importante qui n’est autre que le taux de rebond.

We also previously updated News Feed’s ranking to take into account times when someone clicked on an article and came straight back to News Feed as we learned that this often happened when the article someone clicked on wasn’t what they had expected from the post or the headline.

Le terme taux de rebond n’est pas clairement indiqué dans le billet de Facebook, cependant tout laisse à penser que Facebook a bien l’intention de vérifier si le contenu proposé est pertinent au regard du titre proposé. Le réseau social va ainsi prendre en compte le fait qu’un internaute clique sur un article et retourne directement en arrière (dans le fil d’actualité).

Il semblerait que cette mise à jour vise les articles appelés communément sur la toile « putes à clic ». Une belle promesse dans le titre, l’envie de cliquer et une déception à la lecture de l’article. Ce type de contenu est malheureusement trop présent aujourd’hui sur le réseau social ce qui n’est pas dans l’intérêt de Facebook qui souhaite proposer du contenu pertinent pour inciter les internautes à consulter toujours plus de contenu sur sa plateforme plutôt qu’ailleurs.

Plus de diversification des sources

Facebook a compris que les internautes ont pour habitude de consulter des articles provenant de sources multiples et variées, et souhaitent par conséquent ne pas avoir trop de contenus de la même source. Le réseau social a également décidé de mettre à jour son algorithme en ce sens en diminuant la visibilité des publications d’une même source dans le fil d’actualité des internautes.

De nombreux changements qui ont pour objectif d’améliorer l’expérience utilisateur avec des contenus toujours plus pertinents mais qui pourraient impacter les pages et les sites de presse. Facebook reste très flou sur l’impact de ces mises à jour algorithmiques et indique que de petites hausses ou baisses de trafic devraient se ressentir sur certaines pages même si globalement l’impact reste faible. Enfin, Facebook rappelle comme toujours que le respect des guidelines devrait suffire à conserver la visibilité de votre page. Un petit air de Google dans le discours… non ?

Via

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Temps passé, taux de rebond, Facebook met à jour son algorithme"

    Rétroliens de cet article

    1. Temps passé, taux de rebond, Facebook me...