Piratage : Un hôpital américain à l’arrêt

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Romain Sécurité 2
Piratage : Un hôpital américain à l’arrêt

L’hôpital californien Presbyterian Medical Center basé à Los Angeles est victime depuis la semaine dernière d’un piratage sans précédent, l’obligeant à arrêter certains services et à revenir à des méthodes papiers pour gérer son nouveau quotidien.

En effet, un pirate ou groupe de pirates inconnus a réussi à pénétrer dans le système d’information de l’hôpital pour y implanter un « ransomware« .  Il s’agit d’un logiciel prenant en otage les données. Celui-ci crypte l’ensemble des fichiers avec un code qu’il est le seul à connaître. En contre-partie du mot de passe pour retrouver ses données, les pirates demandent à l’hôpital de verser 9 000 bitcoins (monnaie intraçable), soit l’équivalent de 3.6 millions de dollars.

Malheureusement, ce piratage a pour effet de rendre inopérant certains ordinateurs et autres équipements comme le scanner, ce qui paralyse complètement le fonctionnement de l’hôpital, l’obligeant ainsi à déplacer certains patients en état grave et tributaire de certaines machines piratées dans d’autres établissements environnants.

Pour le moment, l’hôpital ne compte pas céder aux exigences et le directeur vient d’annoncer que le FBI, le Los Angeles Police Department ainsi qu’une équipe de la police scientifique spécialisée dans les cyberattaques ont été chargés de l’enquête pour démasquer le ou les malfaiteurs. Il se veut rassurant et explique qu’il pense avoir été la victime malheureuse d’un piratage quelconque et non d’une attaque ciblée sur établissement précisément.

En tout cas, cette histoire fait froid dans le dos !

Via

Laisser un commentaire

2 commentaires le "Piratage : Un hôpital américain à l’arrêt"

    Rétroliens de cet article

    1. Piratage : Un hôpital américain &a...
    2. Locky : Un ransomware dans un document word - WebLife