Megaupload : Interdiction de racheter ses serveurs

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Romain Justice et loi 0
Megaupload : Interdiction de racheter ses serveurs

La justice américaine vient de refuser la demande de Kim Dotcom, fondateur de Megaupload, et de ses avocats : utiliser 1 million de dollars sur l’un de ses comptes gelés par la justice pour pouvoir racheter les serveurs du service Megaupload et conserver les données présentes dessus. Les avocats de Megaupload comptaient s’en servir comme preuve et se battent toujours pour éviter leur effacement.

En effet, un porte-parole du procureur des États-Unis pour le district est de l’État de Virginie a expliqué que la demande de l’avocat de Kim Dotcom n’était pas raisonnable. Pourtant seuls les avocats auraient pu avoir accès à ses données et il n’était bien évidemment pas question de remettre le service en ligne. Le gouvernement américain aurait-il peur que certains fichiers stockés sur ses différents comptes soient révélés ou que Kim les fasse chanter ?

Ce qui est sûr, c’est que les données devraient être effacées dans le mois qui vient, faute d’injonction judiciaire. Il faut dire que les hébergeurs aimeraient bien retrouver leurs serveurs car actuellement, c’est de l’argent qui dort et malheureusement qui ne rentre pas dans leurs caisses. Les utilisateurs légitimes n’ont pour le moment aucune certitude de récupérer leurs données et malgré la pétition engagée par les avocats pour énumérer les comptes légitimes, il y a de très fortes chances pour qu’ils ne les revoient jamais !

Via

Laisser un commentaire