Marc Simoncini : ISF et statut d’investisseur particulier

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 1 vote(s))
Baptiste Entreprise 4
Marc Simoncini : ISF et statut d’investisseur particulier

Marc Simoncini, fondateur de la célèbre plateforme de rencontre en ligne Meetic, confiait fin avril 2012 considérer quitter la France pour la Belgique suite aux annonces faites par François Hollande au sujet de la taxation à 75% des personnes soumises à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). L’entrepreneur argumentait en précisant que cette proposition fiscale multiplierait par trois le montant à verser à l’état et l’empêcherait ainsi d’investir cette somme dans des startups et autres jeunes sociétés au travers de sa holding personnelle Jaïna Capital.

Alors que François Hollande a effectivement été élu président de la République le 6 mai dernier, Marc Simoncini s’expliquait hier au micro de BFMTV afin de détailler sa précédente annonce.

Interview en vidéo :

Comme vous l’aurez compris, l’ISF est actuellement dû, non seulement sur la part investie dans une société, mais également et surtout sur sa valorisation future de ladite structure, suite à un éventuel tour de table dans un but de récupérer des financements.

Marc Simoncini lutte ainsi contre une injustice expliquée par un confusion certaine entre revenu du travail, revenu du capital et fortune.

Bref, acheter des oeuvres d’art comme des peintures (non soumises à l’ISF), partir à l’étranger pour continuer cette même activité depuis l’étranger ou pousser les politiques à revoir leur copie en prévoyant un statut d’investisseur particulier professionnel, à l’instar de la loi TEPA permettant aux redevables de l’ISF de réduire partiellement leur impôt sur la fortune en souscrivant au capital de PME.

Difficile d’entreprendre en France…

Via

Laisser un commentaire

4 commentaires le "Marc Simoncini : ISF et statut d’investisseur particulier"

  1. Julien 11/05/2012 à 15:33 · Répondre

    « Difficile d’entreprendre en France… »
    Et avec quelqu’un qui n’aime pas les riches à la tête de l’état ça ne va pas être mieux :(

    • Baptiste 13/05/2012 à 16:03 · Répondre

      Si les entrepreneurs étaient tous riches ça se saurait je pense ;)

      • Julien 13/05/2012 à 17:48 · Répondre

        Mais pour une certaine partie de la France : patron = riche = pourri

  2. Mathias 12/05/2012 à 11:30 · Répondre

    Ces 75% n’ont aucun sens, à tel point que j’avais déjà décidé de pousser un coupe de gueule : http://blogue.mathiaspoujolrost.net/perso/index.php/post/2012/03/02/Et-les-cretins-on-les-impose-a-combien .