WordPress 3.5 : Twenty Twelve, le nouveau thème par défaut

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5,00/5 - 2 vote(s))
Baptiste Développement web 2
WordPress 3.5 : Twenty Twelve, le nouveau thème par défaut

C’est en décembre 2009 que Matthew Mullenweg, à l’origine du célèbre système de gestion de contenu, annonçait l’arrivée d’un nouveau thème par défaut en remplacement du vieillissant Kubrick. Quelques mois plus tard, c’est avec la sortie de WordPress 3.0 qu’était dévoilé Twenty Ten. Courant 2011, les utilisateurs du CMS découvraient sans surprise Twenty Eleven.

Cette année devrait voir venir le thème WordPress Twenty Twelve, relativement tardivement cependant puisque celui-ci devrait être livré avec WordPress 3.5. De quoi directement le nommer Twenty Thirteen ?

Via

Laisser un commentaire

2 commentaires le "WordPress 3.5 : Twenty Twelve, le nouveau thème par défaut"

  1. Martin 27/03/2012 à 17:24 · Répondre

    Attention ! Matthew Mullenweg n’est pas « à l’origine du célèbre système de gestion de contenu ». C’est Michel Valdrighi qui l’est.

    En effet, Michel Valdrighi a commencé le système de gestion de contenu b2 dès 2001. L’auteur l’ayant quelque peu délaissé, le CMS a été repris (via un « fork » ou « branche ») par Matthew Mullenweg en 2003 sous le nom de WordPress. Matt créera par la suite Automattic qui édite désormais le CMS. Depuis, Michel Valdrighi contribue à WordPress.

    Par ailleurs, b2 a engendré une autre branche : b2evolution, maintenue par François Planque.

    Les deux CMS ont évolué dans des directions différentes. WordPress a connu plus de succès de par son ouverture plus tôt à des contributions tierces plus simples à mettre en place. En effet, le système de gestion de thèmes, puis de plugins, a grandement aidé à développer sa popularité.

    Vers 2003-2004, j’avais évalué WordPress et b2, et j’avais opté pour ce dernier, plus évolué, notamment en termes d’architecture interne. Toutefois, face à la difficulté de maintenance des patchs qu’on se devait de mettre en place un peu partout dans le code pour le faire évoluer, j’avais fini par l’abandonner au profit de WordPress, plus flexible, malgré une architecture interne plus… discutable.

    Bref.

    • Baptiste 27/03/2012 à 17:59 · Répondre

      Merci pour ces précieuses informations :)