Pinterest : Les sites peuvent désormais bloquer les pins

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Romain Réseau social 2
Pinterest : Les sites peuvent désormais bloquer les pins

Pinterest est le dernier service social à la mode. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, ce réseau social permet aux utilisateurs d’épingler des photos et des vidéos correspondant à leurs goûts et de les catégoriser, en indiquant les sources de leurs trouvailles. Il rassemble actuellement plus de 11 millions d’utilisateurs alors que le site n’est toujours accessible que sur invitation.

Cependant, malgré un succès fulgurant, ce site ne fait pas que des heureux et notamment les propriétaires de sites éditoriaux qui voient leurs contenus déportés sur le service et donc perdre quelques visiteurs. Du coup, après avoir limité à 500 caractères les partages textes pour éviter le pillage des blogs, Pinterest propose désormais aux éditeurs de sites web d’ajouter une ligne de code dans leur page HTML pour notifier au service de ne pas épingler le contenu. Il suffit pour cela d’ajouter une meta spécifique :

<meta name="pinterest" content="nopin" />

Ainsi au lieu de la box de partage habituelle, l’utilisateur aura ce message d’information :

This site doesn’t allow pinning to Pinterest. Please contact the owner with any questions. Thanks for visiting!

Pinterest tente donc d’essayer de contenter tout le monde en proposant une solution visant même à bloquer son développement. Reste à voir si les sites mettront en place cette limitation, qui seront-ils et surtout quelles seront leurs motivations ? Bien souvent aller contre les nouveautés et ce qui fait le buzz a généralement tendance à discréditer/diminuer l’image de marque de certains sites. Attention, donc !

Via

Laisser un commentaire

2 commentaires le "Pinterest : Les sites peuvent désormais bloquer les pins"

  1. Julien 21/02/2012 à 09:57 · Répondre

    Ils connaissent pas robots.txt chez Pinterest?
    Le problème c’est qu’ils prennent du contenu, le référence sur Google avec un joli nofollow, bref c’est un aspirateur de site, je peux comprendre que les éditeurs veulent l’interdire…

Rétroliens de cet article

  1. Pinterest | Pearltrees