Les équivalents de Megaupload revoient leur service de partage de fichiers

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Romain Internet 1
Les équivalents de Megaupload revoient leur service de partage de fichiers

L’affaire Megaupload fait couler beaucoup d’encres depuis l’arrêt du site par le FBI en fin de semaine dernière.  Cette action juridique semble avoir plus de répercussion que le site Megaupload en lui-même puisque de nombreux concurrents/équivalents du site ont revu leur fonctionnalité de partage de fichiers pour éviter et limiter l’impact juridique dessus…

En effet, FileSonic vient de désactiver son service de partage de fichiers. Il propose maintenant à ses membres de pouvoir uniquement stocker leurs fichiers, en mode Dropbox. C’est à dire qu’il se présente comme un service de sauvegarde de fichiers, téléchargeables uniquement par le propriétaire du fichier.

FileServe et VideoBB ont quant à eux arrêté leur programme d’affiliation permettant aux membres qui proposaient des fichiers de gagner de l’argent. Cependant, cela peut signifier que les sites incitaient au piratage et surtout grâce aux commissions touchées se rémunéraient sur la mise à disposition de contenu illicite. Par peur que la police s’occupe de leur cas après Megaupload.

Pour finir, Uploaded.to a préféré fermer son service aux consommateurs américains. Comme il ne distribue plus rien aux consommateurs américains, il évite que le FBI viennent fouiner autour de son site. Ils n’ont le droit que d’intervenir sur des services américains. Bien évidemment, la solution du proxy reste viable pour accéder à l’ensemble des fichiers si vous êtes outre-atlantique.

On voit donc que le domaine du direct download est mis à mal, à cause de l’arrêt du leader et que du coup, tout le monde modifie son service pour éviter de tomber sous les griffes judiciaires. Il faut dire que les représailles sont importantes et non négligeables…

On assisterait presque à la fin d’une époque…

Via

Laisser un commentaire

Un commentaire le "Les équivalents de Megaupload revoient leur service de partage de fichiers"

Rétroliens de cet article

  1. Les Anonymous bossent sur un équivalent de Megaupload, AnonyUpload - WebLife